Close
By Devoteam Management Consulting

Paroles d'experts

[Dîner-Débat] L’expérience employé : nouveau levier de transformation de l’entreprise ?

25/10/2018 EventTeam Efficiency & Collaboration

Le Digital Workplace au cœur de la transformation : quelles recettes pour réussir un projet transversal ?

Comment faire d’un projet « Digital Workplace » un atout structurant pour la transformation globale d’une entreprise ? De nombreuses organisations, notamment parmi les plus grandes, ont pu être échaudées par les résultats mitigés des « réseaux sociaux d’entreprises » (RSE) au tournant des années 2010… Pourtant, le besoin d’une meilleure collaboration et d’une plus grande fluidité dans les échanges d’information et les modes de travail n’a jamais été aussi important. Il incite les entreprises à revenir à la charge, mieux préparées.

La plupart ont en effet bien compris que ce « Digital Workplace » qu’elles appellent de leurs vœux, est bien plus qu’un RSE : c’est un socle technologique transverse qui doit accompagner l’affirmation d’une véritable culture numérique en interne. Dans la continuité du dîner consacré à l’émergence d’un Digital Mindset dans les organisations, cette nouvelle soirée du Cercle Digital Insights, animée par Devoteam Management Consulting et Sylvain Fievet, directeur de publication d’Alliancy, a mis à l’honneur les stratégies de 4 entreprises, en entrant dans le détail de leurs choix technologiques, de gouvernance des projets, et des défis qu’elles relèvent.

 

De l’identité numérique jusqu’au « sens » donné à la transformation

L’adoption à partir de 2016 de G Suite par Auchan Retail pour fonder son nouveau Digital Workplace n’était pas passée inaperçue dans les médias. Deux ans plus tard, cette partie du projet terminée, Benoit Fremaux, DSI d’Auchan Retail, est revenu sur cette ambitieuse décision : « Notre objectif était de doter l’ensemble de nos 350 000 collaborateurs dans nos 14 pays, d’une identité numérique ». Sans surprise, une part prédominante du projet est consacrée à l’accompagnement du changement. « En termes de coûts, la partie technique n’a représenté que 20% de l’enveloppe globale. La priorité, a été l’optimisation des usages pour des métiers très différents, avec 17 000 ambassadeurs formés en central qui sont ensuite allés transmettre ces savoir-faire dans leurs pays respectifs. ».  Le regard du DSI s’est d’ailleurs déjà tourné vers d’autres challenges : « Notre nouveau programme est consacré à la mobilité. Tous nos collaborateurs seront bientôt équipés de smartphone, et pourront faire leur métier depuis ce terminal ».

« Un projet Digital Workplace pour 200 000 salariés est plus qu’un simple changement d’outil » a abondé Nathalie Brousset, directrice de la conduite du changement au sein du groupe La Poste. Plus précisément, il s’agit du premier grand projet complètement transverse de l’entreprise, chargé de faire le lien entre tous ses différents métiers, du courrier jusqu’à la banque. C’est Office 365 de Microsoft qui a cette fois été retenu. « Nous avons marketé le programme autour de l’humain et l’avons nommé « .COM1 » pour qu’il soit perçu comme un vrai point de rassemblement. Sur la partie technique, il a fallu mettre toutes les DSI de nos différents métiers autour de la table. Mais cette vision commune s’est retrouvée dans tous les aspects de gouvernance du projet. Pour ma part, j’ai besoin d’une excellente visibilité sur l’évolution technologique afin de passer le sens aux collaborateurs sur cette transformation et savoir que nous allons pouvoir tenir nos promesses », a décrit la directrice de la conduite du changement.

 

CIO AUCHAN

Benoit Fremaux, CIO (Auchan)

 

Directrice de la transformation interne La Poste

Nathalie Brousset, Directrice de la transformation interne (La Poste)

 

Sortir du projet informatique et adresser la posture des managers

De son côté, Jean-Christophe Laissy, DSI groupe de Veolia, a décrit le collaboratif comme l’un des très nombreux aspects à prendre en compte dans la réalisation d’un projet Digital Workplace. « Les 4 concepts au cœur de notre projet sont la sécurité, l’ubiquité, la disponibilité 24/7 et la non-adhérence entre hardware et software. Pour réussir, nous avons décidé de tout changer du sol au plafond ». Aujourd’hui, Véolia distribue donc des Chromebook à tous ses collaborateurs et leur donne accès à G Suite. Mais là aussi, l’objectif a été d’aller au-delà des outils. « J’ai tout fait pour que ce ne soit pas considéré comme un projet informatique… parce que cela n’en est pas un ! C’est un projet managérial. A ce titre, c’est le secrétaire général du groupe qui en est le sponsor et qui préside le comité de pilotage. Au sein de celui-ci, nous comptons donc au total 4 des 8 membres du Comex, avec le DRH, le CFO et le directeur industriel » insiste Jean-Christophe Laissy.

Autre grande organisation, autre problématique. Valérie Guérin, à la direction transformation numérique et performance de la direction générale e.SNCF se rappelle le constat initial qui a conduit dès 2014 à se poser la question du futur de l’environnement de travail au sein du groupe. « Les gens qui travaillaient sur le terrain se sentaient seuls, la communication venue de la tête de l’entreprise ne leur parvenait pas, ils perdaient le sens de leur travail et se sentaient démotivés. Il fallait faire quelque chose ». L’entreprise estime que mettre Office 365 à disposition de tous les collaborateurs peut permettre de rétablir le dialogue en cassant les silos. Pour autant, la démarche est aussi l’occasion de rationaliser les coûts en migrant les données vers le cloud. « Le programme que nous avons lancé pour expliquer le sens de cette transformation a été porté par le président lui-même. Un beau sponsor ! Et nous avons été ravis de voir que toute l’initiative a pu bénéficier d’un mode de communication viral. » se souvient également Valérie Guérin.

Quels que soient les choix technologiques réalisés par ces entreprises et le point de départ pour réaliser ces projets, toutes retiennent à minima un même conseil prioritaire : un travail essentiel est à mener sur la posture des managers et leur prise en compte de ce que change un nouveau Digital Workplace au quotidien. Culture de la confiance, agilité des échanges et droit à l’échec sont autant de sujets culturels que le déploiement d’un socle technologique transverse doit alors permettre d’aborder.

 

CIO VEOLIA

Jean-Christophe Laissy, CIO (VEOLIA)

 

Responsable accompagnement transformation numérique SNCF

Valérie Guérin, Responsable accompagnement transformation numérique (SNCF)

 

Que retenons-nous de ce dîner-débat ?

La transformation du Digital Workplace est un enjeu d’entreprise. Elle est rendue nécessaire par des inducteurs forts : les nouveaux modes d’organisation du travail, l’arrivée massive des millenials et une nécessaire collaboration plus forte de l’entreprise avec son écosystème clients, partenaires et candidats.

Nous sommes dans une phase de déploiement des grands socles technologiques au 1er rang desquels se trouvent Microsoft et Google. Mais l’enjeu est de tirer tout le potentiel de ces plateformes pour, au-delà des usages essentiels de collaboration et de productivité, porter des processus métiers plus riches qui embarquent les différentes fonctions de l’entreprise. A ce titre, comme l’évoquait Benoit Fremaux, la transformation du workplace ne s’arrête jamais.

Si elle porte une dimension technologique, elle induit un changement de culture. L’accompagnement des managers est donc critique puisqu’ils doivent impulser le changement tout en voyant leur rôle évoluer.

 

A propos de l'auteur
Sébastien Lefebvre, Partner chez Devoteam Management Consulting

Sébastien dirige la practice Digital Workplace de Devoteam Management Consulting. Il a démarré sa carrière dans le conseil auprès des acteurs télécom dans le cadre de développement de nouveaux services aux clients et la mise en place des plateformes IT nécessaires. Il intervient depuis à la jonction des opportunités offertes par les innovations technologiques et leurs impacts sur le métier et son organisation. Il a défini et accompagné de nombreux programmes de transformation du workplace auprès d’acteurs de l’industrie, de l’énergie et des services.

2018-10-25T15:09:52+02:00

Laisser un commentaire

Recevez par email le prochain article sur le même topic Recevoir une alerte