Close
By Devoteam Management Consulting

Paroles d'experts

Mécénat de compétences : Devoteam Management Consulting accompagne Ère de jeu.

29/11/2017 IT for good

Depuis le début de l’année 2016, Devoteam Management Consulting a mis en oeuvre un dispositif de Mécénat de Compétences, “Give & Share”, qui permet à des consultants de mettre à profit leur expertise et leur motivation pour réaliser des missions pro bono auprès d’acteurs de l’économie sociale et solidaire.

Dans cette interview, Amélie Monfront revient sur son intervention auprès d’ère de jeu.

Est-ce que tu peux nous présenter le client que tu as accompagné, dans le cadre de ta mission de mécénat de compétences ?

Amelie Monfront : Créée en 2002, Ère de jeu est une association culturelle solidaire dédiée à la jeunesse. Pascale Paulat l’a fondée suite au constat qu’il n’existait aucun événement culturel dédié à la jeunesse à Paris et convaincue que “la culture est un droit fondamental pour tous, pour une société créative, dynamique et juste”. Ere de jeu est ainsi à l’origine d’Escapade, premier festival culturelle jeunesse de la ville. Très rapidement, les activités se diversifient : actions culturelles dans les quartiers, réponse à des marchés de la Ville de Paris pour l’organisation d’autres festivals jeunesses (Les Pestacles, Ô 4 vents). En 2017, ère de jeu se lance dans la formation des jeunes aux métiers du spectacle et de demain : séjour de découverte du festival d’Avignon, visite de tiers-lieu et création d’un blog dédié. Et comme Pascale est toujours en quête de nouveaux sujets d’intervention, elle envisage de s’étendre à de nouveaux territoires et de développer ses actions intergénérationnelles pour favoriser la création de lien social de proximité.

Quels étaient les objectifs de la mission ?

A.M : Le contexte du secteur de l’Économie Sociale et Solidaire est de plus en plus tendu depuis la crise de 2008 car les subventions n’ont fait que diminuer. Pourtant la quasi totalité des structures fonctionnent sur un modèle traditionnel de financements majoritairement publics. La continuité des actions d’ère de jeu était donc fortement remise en question. Nous avons donc défini deux objectifs principaux face à ce constat :

  • Sécuriser la viabilité de l’association en diversifiant les sources de revenus
  • Transformer l’activité en capitalisant sur ses compétences et en adressant de nouveaux territoires et partenaires

Pour cela nous avons opté pour l’organisation d’un séminaire Business Model Generation d’une journée rassemblant des profils diverses pour travailler sur des value proposition canvas et des business model canvas.

Quel est le résultat de cette mission ?

A.M : Le principe du Business Model Generation est de rassembler des acteurs issus de l’écosystème de l’entreprise ou association accompagnée. Nous avions pour cette journée réuni une grande diversité d’acteurs issus du monde associatif et avons ainsi pu répondre à des problématiques transverses au secteur. Pour ère de jeu, elle a permis de réaliser un état des lieux précis de l’existant et de ses compétences mobilisables qui appuiera son positionnement sur de nouvelles activités. L’atelier Business Model Generation a également permis de confirmer des pistes d’évolutions pressenties par Pascale et la mise en évidence de nouvelles orientations du business model. Le résultat pour Devoteam, c’est un positionnement toujours plus fort sur le mécénat de compétences et sur les sujets liés à la refonte de modèles économiques sur la base de cette méthodologie.

Pourquoi as-tu décidé de t’engager sur une mission de mécénat de compétences ?

A.M : J’ai choisi de m’engager sur cette mission pour plusieurs raisons : intervenir sur un sujet différent des sujets “classiques” me permettant de développer de nouvelles compétences, donner de mon temps et de mon savoir-faire à un secteur auquel je suis sensible et enfin, m’ouvrir l’esprit en collaborant avec des acteurs de ce secteur.  

Qu’est-ce que tu as tiré de cette expérience ?

A.M : La découverte de nouveaux sujets et enjeux, la gestion d’une mission en forte autonomie et le développement de nouvelles compétences, la satisfaction d’avoir contribué à ma petite échelle à l’évolution d’un secteur essentiel et enfin, pour reprendre une expression chère à Pascale, beaucoup de “lien social”.

Le mot de la fin, une anecdote ou un meilleur souvenir ?

A.M : J’encourage tous les collaborateurs qui le souhaitent à réaliser une mission de mécénat pour toute la richesse que cela peutÈÈ apporter à l’ensemble des parties-prenantes.

A propos de l'auteur
CT Marketing – Devoteam Management consulting,
2017-11-29T16:33:51+01:00

Laisser un commentaire

Recevez par email le prochain article sur le même topic Recevoir une alerte